Photographier en mode manuel

Retour sur les bases photographiques. Les fondamentaux simplement.

Cet article fait suite à une discussion portant sur la bonne manière d’orienter les plus débutants d’entre nous en matière de réglages photo. Contrairement à d’autres je crois qu’il convient d’encourager l’utilisation du mode manuel chez ceux qui souhaitent y recourir.

Je crois que les automatismes offerts par les appareils modernes nous privent d’une partie de l’aspect créatif de la photographie et conduisent à des erreurs de prise de vue qui s’avèrent irrattrapables. Une bonne maitrise de ces outils m’apparait fondamentale et à la portée de tous. Voyons simplement ce dont il retourne.

Continuer la lecture de « Photographier en mode manuel »

Une photo dans la chronique d’Ibarionex Perello

Ibarionex Perello utilise l’une de nos photos pour illustrer son propos sur l’autoportrait en photo de rue dans son émission « The candid frame »:

Continuer la lecture de « Une photo dans la chronique d’Ibarionex Perello »

La photo de rue est-elle soluble dans Photoshop?

L’avènement du numérique a permis une véritable explosion de la photographie de rue, et pour notre plus grand plaisir des images nous parviennent en nombre du monde entier, souvent de très grande qualité et le genre semble rencontrer un regain d’intérêt certain.

Pourtant cela ne va pas sans une sorte de mutation qui me parait discutable.

Continuer la lecture de « La photo de rue est-elle soluble dans Photoshop? »

Back dans les bacs: The Book!

Il a fallu 2 ans et 27000 déclenchements au photographe suisse Robert Frank pour nous livrer en 83 photos, sa vision de la société américaine à travers son livre culte: « The Americans ». L’élaboration de cet ouvrage, alors soutenue par la fondation Guggenheim, procédait d’une intention déterminée: dépeindre les travers du « rêve américain » qui entrainait déjà le monde à sa suite. Frank se lançait en 1955 dans un long périple à travers les États-Unis d’Amérique pour photographier « leur quotidien et leurs dimanches, leur réalité et rêve ».

Le photographe avait en fait une vision bien précise de ce qu’il tenterait de décrire. Son intention était bel et bien de mettre en exergue la décadence d’une nation qui s’emparait déjà du leadership idéologique qui entrainerait le monde à sa suite. Dans la lettre qu’il adressa à la fondation Guggenheim afin de solliciter une bourse il faisait allusion à « la civilisation née ici et qui s’étend ailleurs ».

Continuer la lecture de « Back dans les bacs: The Book! »

So Good Fest VI:
 La photo de rue en festival?

Peut-on faire de la street photography en festival? C’est l’expérience que nous avons tentée lors de la 6ème édition du So Good Fest en région Bordelaise. Lorsque la plupart des photographes tournent leurs objectifs vers la scène et les artistes, nous avons choisi de nous mêler à la foule pour nous focaliser sur le coeur du festival: les festivaliers eux-même!

Continuer la lecture de « So Good Fest VI:
 La photo de rue en festival? »

« Slow the shutter down »

C’est de l’anglais. Ça signifie « ralentis l’obturateur »… 🙂

C’est juste une idée comme ça. Si ça vous dit on prend quelques minutes pendant ce long weekend pour faire quelques photos floues. On cale l’obturateur entre le 8ème et le 30ème, et on fait une session de photo de rue comme ça. Vous m’envoyez vos meilleures images, je les publie ici et on en discute… histoire de s’amuser un peu, prendre un contre-pied et voir ce que ça donne. Ça vous dit?

Continuer la lecture de « « Slow the shutter down » »

Street Photography Manifesto

Un document en anglais que je m’emploierai peut-être à traduire, au moins partiellement, si certains sont intéressés. A mes yeux un document majeur qui met certaines choses au point.

Encore récemment j’ai essuyé les certitudes erronées de ceux qui n’ont pas compris de quoi il s’agit quand on fait référence à la photo de rue et sont tout prêts à vous faire la leçon. Sûrement n’ont-ils pas suffisamment d’intérêt pour le sujet pour faire l’effort de se renseigner un peu. Certainement n’ont-ils pas pris la peine de lire ce document.

Continuer la lecture de « Street Photography Manifesto »

« Il faut avoir une obsession,
  être déterminé et avoir des couilles »

La célèbre citation de Martin Parr qui se termine par: « Faites ce que vous avez à faire avant qu’il ne soit trop tard » illustre bien la difficulté que l’on rencontre à se placer face à des inconnus en pleine rue pour les photographier sans même leur demander la permission.

Continuer la lecture de « « Il faut avoir une obsession,
  être déterminé et avoir des couilles » »

Street Photography à San Sebastian

A force d’arpenter les mêmes rues, les mêmes places, on peut finir par rencontrer une certaine lassitude… quel bonheur de prendre alors un week-end pour se rendre dans une autre ville, découvrir ou redécouvrir ses coins et recoins! D’autant que San Sebastian offre une certaine variété architecturale, mêlant tradition et modernité, et que les rues y sont bien souvent plus « habitées » que les nôtres…

Continuer la lecture de « Street Photography à San Sebastian »